Le blog des annonceurs RSS - Le blog des annonceurs

9 Bonnes pratiques SEO pour un site Google Friendly

9 Bonnes pratiques SEO pour un site Google Friendly
9 Bonnes pratiques SEO pour un site Google Friendly
Vous connaissez désormais tous les enjeux d’une bonne stratégie SEO et avez saisi l’importance de bénéficier d’un référencement naturel de qualité mais vous ne connaissez pas encore tous les leviers permettant d’optimiser son référencement et de se placer dans les premiers résultats de Google ? Voici les bonnes pratiques SEO à retenir pour améliorer sa position sur les moteurs de recherche, de façon à accroître sa visibilité, sa notoriété et son taux de conversion.

 

Référencement : 9 bonnes pratiques SEO pour un site Google Friendly

 

Vous connaissez désormais tous les enjeux d’une bonne stratégie SEO et avez saisi l’importance de bénéficier d’un référencement naturel de qualité mais vous ne connaissez pas encore tous les leviers permettant d’optimiser son référencement et de se placer dans les premiers résultats de Google ? Voici les bonnes pratiques SEO à retenir pour améliorer sa position sur les moteurs de recherche, de façon à accroître sa visibilité, sa notoriété et son taux de conversion.

 

1. Référencer son site internet : les principaux moteurs de recherche

Référencer un site internet consiste à accroître sa visibilité en améliorant sa position sur les pages de résultats des moteurs de recherche (Search Engine Result Page). On utilise pour cela un ensemble de techniques regroupées sous le terme SEO (Search Engine Optimization). A l’heure actuelle, Google reste le moteur de recherche le plus utilisé en France avec plus de 90% de parts de marché, suivi de Bing et de Yahoo. Par conséquent, lorsqu’il est question d’améliorer la position d’un site web sur les moteurs de recherche, on cible avant tout Google, leader incontesté du marché.
Pour effectuer son classement, Google utilise plusieurs algorithmes, améliorés par différents filtres :

  • Panda qui sanctionne les sites de mauvaise qualité et les contenus à faible valeur ajoutée
  • Pinguin qui sanctionne les liens externes de mauvaise qualité pointant vers votre site

L’algorithme Hummingbird améliore, quant à lui, la compréhension des intentions des internautes par le moteur de recherche, de façon à proposer des résultats plus pertinents.

 

2. Eviter à tout prix le duplicate content

Figurant parmi les erreurs SEO les plus répandues, le duplicate content consiste à recopier un contenu externe, identique à celui d’un autre site web. Une pratique très courante sur les sites e-commerce qui ont souvent tendance à renseigner les descriptions de produits à l’aide des descriptifs du fournisseur.
Une erreur qui, bien qu’elle puisse sembler anodine, peut avoir de lourds impacts sur le référencement. Lorsque les algorithmes de Google détectent du contenu dupliqué, ils cataloguent automatiquement celui-ci comme un contenu inutile et non pertinent. Le moteur de recherche est alors obligé de faire un choix entre les deux pages et choisit celle qui a le plus d’autorité tandis que l’autre se retrouve tout bonnement supprimée de ses résultats. Une erreur qui peut facilement être évitée par une réécriture.

 

3. Utiliser les bons mots clés avec parcimonie

 

Choisir les bons mots clés

Déterminants pour votre référencement, les mots clés doivent à la fois tenir compte de votre activité et des requêtes de vos cibles. Plus les mots clés choisis colleront aux requêtes des internautes, plus vous aurez de chance d’obtenir les premières places dans les listes de résultats de Google. Il faudra cependant veiller à éviter les mots clés trop concurrentiels ainsi que ceux pour lesquels le volume de recherche est trop faible.

 

Favoriser la longue traîne

Afin d’éviter de se laisser noyer au milieu de requêtes trop concurrentielles, on favorisera les mots clés en longue traine. Des groupes de mots, voire des phrases entières qui permettent de cibler des requêtes plus précises de façon à mieux répondre aux demandes des internautes et à améliorer ainsi sa position dans les résultats des moteurs de recherche (SERP). Sans compter que la recherche vocale représente désormais plus de 3,5 milliards de recherches quotidiennes, d’où l’intérêt de privilégier des expressions longue traîne, plus proches de la formulation naturelle d’un utilisateur posant une question à Google qu’un mot clé générique.

En outre, l’emploi de mots clés en longue traine présente un second avantage non négligeable, les internautes effectuant des recherches précises dans Google sont plus engagés dans un processus d’achat que les autres, on obtient donc un trafic plus qualifié.

Exemple : Conférence IDF

Nous avons ici un exemple de mot clé en longue traîne ciblant une requête complète, susceptible d’être tapée par une majorité d’internautes dans le champ de recherche de Google.


 

Rédiger un contenu qualitatif et adapté

Mettre en place une stratégie de mots clés implique de créer un contenu spécifique pour chaque requête sur laquelle on souhaite se positionner. Le référencement et le contenu sont désormais indissociables et c’est seulement en offrant un contenu qualitatif à vos internautes que vous parviendrez à placer votre site internet en tête des résultats des moteurs de recherche et à obtenir ainsi plus de trafic.

 

Mots clés : attention à l’overdose

Une fois les bons mots clés choisis, il faudra veiller à les employer avec parcimonie. Pas question de créer une overdose de mots-clés dans le contenu. Une erreur encore trop courante qui représente un risque majeur, notamment en termes de SEO car en cas de surdosage, les moteurs de recherche n’hésiteront pas à pénaliser votre site en le rétrogradant dans leurs résultats de recherche. En outre, cette pratique appelée sur-optimisation aura également pour effet de chasser l’internaute qui s’estimera vite lassé, voire trompé.

 

4. Un titre unique et soigné pour chaque page

La balise titre ou Title d’une page web permet au moteur de recherche de déterminer de quel sujet elle traite. On y retrouvera donc obligatoirement le mot clé principal sur lequel on souhaite se positionner. Ce dernier doit, de préférence, se placer au début du titre.

Cette balise constitue l’un des facteurs SEO ayant le plus de poids lors du classement de la page et doit par conséquent être à la fois pertinente mais également unique. Si jamais un site proposait deux articles avec la même balise de titre, alors le moteur de recherche considérerait qu’il s’agit de deux pages similaires, ce qui aurait un impact négatif sur le classement du site. En revanche, en ciblant systématiquement une expression différente pour chaque page, vous pouvez alors vous positionner sur une multitude de requêtes.

En outre, cette balise étant également reprise au sein des pages de résultats, elle doit être rédigée de façon à attirer le plus de clics possibles, tout en restant cohérente. Enfin, ne négligez pas non plus la balise H1 et veillez à y faire figurer également le mot clé principal de votre page.

 

5. Une meta description soignée et représentative du contenu

En termes de référencement de site web, la meta description remplit une fonction essentielle. Affichée juste en dessous du titre sur les pages de résultats des moteurs de recherche, elle permet de renseigner l’internaute sur le contenu de votre page et de le convaincre de cliquer.

Cette description de quelques lignes constitue donc un véritable vecteur d’acquisition de trafic. Elle fait non seulement office de premier contact avec l’internaute mais peut également booster le positionnement de votre page, Google classant les sites web en fonction de différents critères notamment le comportement des internautes.


Une bonne raison pour proposer une description attractive dans laquelle on prendra soin de faire figurer le mot clé principal, de façon à envoyer un signal positif à Google.

 

6. Des URLs cohérentes optimisées pour le SEO

Par défaut, lors de la création d’une page web, l’url se compose d’une suite de lettres, de chiffres et de symboles. Ce qui génère, la plupart du temps, des URLs trop longues et non optimisées, les chiffres et les symboles n’apportant aucune valeur ajoutée en termes de SEO et pouvant même s’avérer nuisible en termes de positionnement et de visibilité. En revanche, une URL concise comportant des mots clés optimisés sera beaucoup plus pertinente pour les moteurs de recherche. Un facteur à ne pas négliger lors de la création d’une page.

 

7. Des liens internes cohérents et stratégiques

Un bon référencement passe par différents critères parmi lesquels un maillage interne efficace. Les liens présents sur vos pages et pointant vers d’autres pages de votre site internet ne peuvent pas être établis arbitrairement mais stratégiquement. Ce paramètre à ne surtout pas négliger permet d’optimiser le référencement de vos pages. Lorsque Google détectera qu’un lien présent sur une page pointe vers une autre page, il le prendra en considération.


Pour que le maillage soit cohérent, on prendra soin de linker entre eux seulement les articles appartenant à la même catégorie, ce qui permettra de donner du poids à celle-ci. On veillera également à choisir des ancres (mot ou groupe de mot servant de support au lien) pertinentes, correspondant aux mots clés des pages vers lesquelles les liens pointent. Les « En savoir plus » ou « Cliquez ici » sont donc à proscrire car ils n’apportent rien en termes d’optimisation SEO.


Attention également à ne pas laisser de liens brisés. Si la page cible du lien est introuvable, les impacts sur votre référencement seront automatiquement négatifs.

 

8. Proposer un site responsive pour le mobile

A l’heure actuelle, la majeure partie des internautes possèdent un smartphone et/ou une tablette, des appareils susceptibles d’être utilisés pour visiter votre site web. Il n’est donc plus permis aux entreprises d’ignorer cette audience qui peut constituer une part importante de leur trafic. Raison pour laquelle, il est indispensable de proposer un site responsive design, adapté pour le mobile.

 

9. Expérience utilisateur : privilégier l’ergonomie

A côté de toutes ces stratégies et techniques de référencement destinées à vous placer en première page de Google, reste un critère qu’il est impossible d’ignorer : l’expérience utilisateur. Si la navigation sur votre site web n’est pas agréable, l’internaute n’aura pas envie de revenir. L’expérience utilisateur doit donc tenir compte de plusieurs critères en proposant des temps de chargement réduits, une arborescence structurée et intuitive et une charte graphique à la fois efficace et agréable à l’œil.


En proposant une expérience utilisateur de qualité, vous obtiendrez à la fois :

 

  • Un meilleur référencement : plus la structure du site est claire, plus le nombre de pages indexées sera important
  • Plus de trafic qualifié : votre site internet représente l’image de marque de votre entreprise. Il constitue donc une opportunité de taille pour gagner en crédibilité auprès de cibles qualifiées
  • Un taux de rebond réduit : plus la navigation sera agréable, plus l’internaute aura envie de rester

 

 

 

 

Vous connaissez maintenant les principales techniques de référencement et disposez donc de toutes les armes nécessaires pour un positionnement optimal sur Google et les autres moteurs de recherche. Toutefois, avant de les mettre en application, il est indispensable d’identifier les faiblesses de votre site web et de déterminer les différents axes d’amélioration possibles en réalisant un audit SEO.