Actus MICE RSS - Actus MICE

Du bonheur à tartiner

Laurence Rousseau
Laurence Rousseau

Qu’on se le dise, la tendance est au Happy. Pour ceux qui n’étaient pas au courant ou qui avaient oublié, on peut compter sur Pharrell
Williams et son tube interplanétaire pour nous le répéter à l’envi. L’heure du Happy mais avant cela de l’optimisme, car un sursaut
voit enfin le jour en France pour contrecarrer le « bad mood » et la « loose » dans laquelle on dit nous complaire. Certes, notre consommation annuelle de Nutella – à qui nous souhaitons un bon anniversaire – et d’antidépresseurs battent tous les records (sachant qu’à trop plonger la tête dans le pot de pâte à tartiner, une concomitante prise de poids peut nous pousser à avaler des petites pilules pour oublier…) mais d’autres indices plus probants incitent à penser que nous ne sommes pas si déprimés que cela. Tout d’abord, la constance de notre bon taux de natalité bat en brèche l’idée que les Français ont le moral à zéro. Une population
déprimée n’a pas la tête à se reproduire. Ensuite, la dépression génère l’inaction et là encore, à bien y regarder, beaucoup de gens se bougent pour faire évoluer les lignes et les anciens schémas. Si le mouvement est loin d’être général, des initiatives comme le Printemps de l’Optimisme ou TEDx (lire nos dossiers) vont contribuer à la contagion des esprits. Il faut évidemment qu’elles résonnent bien au-delà d’un microcosme de gens bien informés pour irriguer toutes les strates de la population. Car être individuellement optimiste, c’est bien, mais être optimiste à plusieurs c’est encore mieux. À l’heure de l’économie du partage, imaginons ainsi un énorme pot de Nutella bien réconfortant dans lequel chacun d’entre nous pourrait plonger sa petite cuillère, mais avec modération. Une fois fini, celui-ci serait tacitement alimenté par les noisettes et le cacao que chacun apporterait pour reconstituer le stock. Si la recette du Nutella relève du secret industriel, il ne tient qu’à nous d’établir la nôtre pour redonner du goût et de la saveur à la France.

Excellente lecture,

Laurence Rousseau,
Directrice de la rédaction