Salles séminaire Musée de la mine

- 0
  • Généralité

    Pour l'organisation de votre événement professionnel dans le quartier Musée de la mine, nous vous proposons notre sélection d'établissements avec qui vous pouvez entrer en contact directement sur leur fiche détaillée, via une demande de devis gratuit ou en les ajoutant à votre sélection.

  • Situation
  • Point transport
  • Un peu d'histoire
  • Généralité
  • Situation

    Installé dans l’ancien puits Couriot et classé monument historique, le Musée de la Mine se situe à Saint Etienne, à quelques pas du centre-ville. Ce puits représente un héritage du monde des mines et de charbon, devenu un symbole dans la ville et ses alentours. À visiter en famille ou entre amis, ce musée vous assure un tour enrichissant qui vous fera découvrir le quotidien des mineurs, l’évolution des techniques d’extraction mais également l’environnement où ils travaillaient.

    Préservant l’authenticité du lieu et des équipements, ce musée propose la découverte des galeries souterraines empruntées par les mineurs tous les jours, de la salle des compresseurs jusqu’au grand lavabo, trois emblèmes de la vie de tout mineur.

    Fermée en 1973, la mine rouvre en 2014 après des travaux de rénovation entrepris par les architectes Gautier Conquet et Archipat. Elle se transforme en un parcours « découverte » de la galerie minière souterraine ainsi que des espaces d’expositions nouvellement créés. Ce tour sera appuyé par six siècles d’histoires, de gloires et de mauvais moments passés par les mineurs au cours des diverses générations.

    Ce musée est le symbole de la richesse industrielle de Saint Etienne, mais également la gloire de ses hommes qui ont passé leur vie dans les chantiers. Ce lieu, qui semble en ruine, est le rendez-vous de plusieurs évènements culturels et musicaux. Il est très animé et très fréquenté par les stéphanois.

  • Point transport

    Installé dans l’ancien puits de charbon encore en exercice à Saint Etienne, le musée de la Mine met en scène l’industrie minière avec ses divers aspects, bons comme mauvais. Devenu une référence dans la ville et lieu de visite, le musée a acquis une certaine notoriété au sein de la population stéphanoise.

    À quelques pas du centre-ville, l’accès reste très facile. En effet, le musée est ouvert tout au long de la semaine avec des horaires qui changent selon les saisons.

    En bus, il est préférable de choisir la ligne 7 et descendre à l’arrêt « Musée de La Mine ». Les voyageurs se retrouveront tout près du site. Des indications sont disponibles sur le chemin qui mène vers l’enceinte.

    En train, c’est à la gare du clapier qu’il faut descendre pour parvenir au musée. Le voyage sera assez confortable et rapide.

    Pour ceux qui veulent se déplacer en vélo, une station de Vélivert se trouve à côté de la gare de Clapier. Les vélos sont disponibles avec la possibilité de les louer toute la semaine.

  • Un peu d'histoire

    L’histoire de la mine commence dès le XIIIe siècle à Saint Etienne. Le charbon était extrait de ce puits jusqu’en 1820, date à laquelle l’usage de cette matière commence à se développer de part et d’autre du bassin. À un moment donné, les réserves s’épuisent et les ingénieurs doivent trouver une solution pour compenser le manque de ressources. Henry Couriot a eu l’idée de creuser un puits à 700 mètres de profondeur pour atteindre une couche censée contenir assez de charbon. Les travaux débutent donc en 1909 et s’achèvent en 1919 à cause de certains évènements.

    Vu l’intérêt de cette mine pour développer l’industrie et créer des emplois, l’infrastructure a toujours été modernisée et développée pour offrir aux mineurs un environnement sécurisé et confortable.

    Juste après la guerre, le pétrole a commencé à remplacer le charbon dans l’industrie. Étant donné les coûts d’extraction, le charbon est devenu plus cher. Cette augmentation a fait baisser la demande, et progressivement la fermeture du bassin est devenue imminente.

    Dans l’idée de préserver ce site, la ville décida de le transformer en un musée. Un musée pour raconter l’histoire de la ville, car la mine était la principale source de revenu à l’époque pour les stéphanois.